35 Bd des Batignolles, 75008 Paris
06 75 01 30 49 ou 336 75 01 30 49 - avenir.vivable@libertysurf.fr
Dernière mise en ligne - Mauritanie - Les Associations de jeunes à Sélibaby


Présentation de l'association

Le Journal - Sommaire

Hot Docs 2019
Contemporary documentary, the world and us

Hot Docs 2016
Quebec My Country Mon Pays,
John Walker

Réflexion en français

Reflection in English

Cinéma du Réel 2016

"The Ballad of Oppenheimer Park" by Juan Manuel Sepulveda

Films en français :

Luttes pour le logement

Foyers de Travailleurs Immigrés

Afrique-France

Mauritanie -
Manifestations de la Diaspora

Reportages Associations de jeunes de Selibaby

Les associations de Selibaby
Agir pour Selibaby et Union des Coopératives de Femmes de Guidimakha

Témoignages :
Mourtoudo DIOP (2006)
Mahamadou SY (2006)
Ibrahima Abou Sall (2005)

Reportages No Vox

Méthodes démocratiques au FRAPRU, Québec

Forum Social Mondial Tunis 2013

No-Vox au Forum Social Mondial de Tunis 2015

Film en anglais

Midland Av C.I.

formations Copaf

Films de formation pour les délégués des résidents

avec le GRDR


SIDA & maladies transmissibles

Vidéo lettres sur des maladies transmissibles


 





Film du mois
Pour participer à la fête des 50 ans du GRDR
"IMMIGRATION ET DEVELOPPEMENT"
1998



C'est le 50ème anniversaire du GRDR, et c'est un plaisir de diffuser ce film, tourné en 1996 et 97 dans la région de Kayes, au Mali, et Bakel au Sénégal

Le commanditaire, Benoît Gastal, alors salarié au GRDR Montreuil, souhaitait un film qui fasse le point sur les réalisations et investissements des associations immigrées dans les villages d'origine.

L'idée était de montrer le chemin parcouru, mais aussi d'indiquer les infléchissements nécessaires, pour passer à l'économique, au productif, et à une conception de gestion moderne des investissements.

Le film donne aussi la parole aux ONGs locaux, les services de conseil et d'appui fondés par les gens du cru, et qui, par le biais d'une volonté explicite de "transfert des compétences", était à même de fournir aux associations locales les appuis techniques nécessaires. Ils pouvaient aussi les diriger vers les guichets de financement qui se situaient au pays.


5