Intégration... à l'africaine

La lutte des familles de l'Esplanade de Vincennes pour un logement décent


Le 21 mai 1992, sept familles africaines sans logis occupent l’esplanade du Château de Vincennes à Paris.
Au bout de quelques jours, ces 7 familles sont joints par 300 autres, principalement mal logés.
Elles commenceront un mouvement pour le droit à un logement décent qui marquera l’histoire de ce pays par sa détermination et sa ténacité.
Refusant la représentation offerte par les organismes de lutte déjà implantées sur le terrain du logement (DAL, CNL etc.),
ses porte-paroles décident de se faire représenter par le tout nouveau Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur,
organe censé représenter la voix de la diaspora auprès du nouvel Etat démocratique au Mali.
Cette délégation sera retirée dans un soubresaut dramatique cinq mois plus tard suite à la signature d’un accord insuffisamment discuté,
et les campeurs s’auto-organisent dans une nouvelle association de lutte : « Bail et Clefs ».

La leçon de démocratie ne sera pas perdue. Le Haut Conseil entre en crise et seulement un renouvellement fondamental
lui permettra de continuer à exister.

Ce film commente l’histoire de la lutte des campeurs mal logés de Vincennes, en même temps qu’il essaie
de rendre compte des représentations, analyses et bilans différents qu’elle a suscité.
Fondamentalement, c’est l’histoire d’une volonté de faire reconnaître un certain nombre de droits,
y compris le droit par une communauté immigrée à choisir ses propres modes de délégation de pouvoir,
sans être taxée de « communautariste ».

Avant le mouvement des sans-papiers dont elle est sur quelques points précurseur, la lutte des « Maliens de Vincennes »
marque l’entrée en politique de la communauté africaine de France.

Versions :

     Télévision : 110 mn en deux parties
     Final Cut Réalisateur : 3h16.     

Générique :

     Images et sons : Michael Hoare, Isabelle Claude, Isabelle Richardeau
     Montage : Anouk Zivy
     Producteur délégué : Alex Guyot
     Assistante au montage : Heike Heinzmann
     Assistante à la production : Marie-Pierre Lagarrigue
     Réalisation et commentaire : Michael Hoare
     Production : Avenir vivable, Viridiana, Téléssonne.
     Avec le soutien du Centre National de la Cinématographie (COSIP) et du Fonds d’Action Social pour les travailleurs immigrés et leurs familles.

     Tournage : 1992-1998
     Montage : automne-hiver 1998
     Diffusion télévisuelle : janvier 1999.
     Première projection : 8 juillet 1999, Festival Résistances, Tarascon-sur-Ariège.
     Langue : français

     
Format de diffusion : DVD PAL
     

Prix : DVD : €10 ; port 2.50€